Publié le 23 Avril 2014

oui, pas trop de couture, ni de tricot en ce moment...

 

Le week-end pascal, j'étais avec Pascal et Véro dans le Jura. Nous avons posé les plinthes, et poursuivi les aménagements.... ça devient tout beau...

 

Et le prochain week-end, je fête mon anniversaire, là-bas, dans la vieille maison, avec des amis, et m'en réjouis...

 

Alors si vous êtes curieux-curieuses... c'est par là...

(au cas où... sous le mot là, il y a un lien....)

bien travaillé...

et comme vous pouvez le constater, il reste un peu des choses à ranger... qui vient m'aider ?

:-)

 

Voir les commentaires

Publié le 13 Avril 2014

tiens, un titre en anglais chez la Zette ?

 

ben oui, quand il s'agit du titre original de la recette, je n'hésite pas et je ne francise pas non plus !

Enfin un week-end au calme, sans déplacement de plus de 30 Km, à pouvoir enfin me reposer et aussi mettre un peu d'ordre dans mon chez-moi principal...

et enfin du temps pour regarder ce qu'il y a dans le frigo, trier, et chercher les recettes qui iront bien et que je peux tester, car dorénavant, je veux tester de nouvelles recettes... j'ai de nouveau cette envie, celle de me faire du bien, de prendre du temps pour moi et de faire ce qui me fait plaisir, pour le plaisir, et parce qu'à trop penser à autrui on s'oublie soi-même.

Retour au frigo. Dedans, des betteraves, mais ça, ce sera pour une autre fois... et des bananes. Bien mûres.

 

La banane n'est pas mon fruit préféré, mais c'est un fruit pratique, pas besoin de couteau, on le mange en général assez proprement, pas comme les pêches, qui elles ont ma préférence au niveau fruit... J'en avais acheté l'autre jour pour le week-end dans le Jura, et pour bien faire, j'en avais même acheté deux fois... ben oui, ça montrait que j'avais vraiment besoin de repos, car mettre deux fois dans le même caddie au supermarché à quelques minutes d'intervalle des bananes, ça montre qu'il y a surcharge... et même surcharge de bananes !

J'en avais bien mangé quelques unes, mais plus ça allait, et moins j'en avais envie, car bien sur, elles devenaient brunes, et je ne suis pas comme l'amie Sépi, qui elle, adore les bananes bien brunes...

Que faire avec ces bananes ? une petite virée dans les bouquins de cuisine, puis sur la tablette, et je me suis décidée pour

banana bread

De toutes les recettes comparées, c'est celle qui me semblait le moins riche, en beurre et en sucre et en oeufs, pour le même nombre de bananes. Et comme les commentaires avaient l'air enthousiastes et comparaient le résultat à un de ces Banana bread dégustés en Australie, je me suis dit que je pouvais me lancer !

Il m'a fallu :

- 250 g de farine

- 160 g de sucre (toujours roux pour moi !)

- 2 cuillerées à café de levure chimique

- 1/2 cuillerée à café de bicarbonate de soude

- une pincée de sel

- 3 bananes (les miennes étaient bien mûres...)

- 85 g de beurre,

- 2 cuillerées à soupe de lait (j'avais seulement de la crème, j'ai rarement du lait chez moi... mais de la crème, oui !)

- et 2 oeufs.

 

J'ai préchauffé le four à 165°C.

J'ai mélangé 150 g de farine, avec le sucre, la levure, le bicarbonate, puis j'ai ajouté les bananes que j'ai juste coupées grossièrement avec mes doigts (oui, c'est moi qui fait la vaisselle !), le beurre, coupé de même et le lait (enfin, la crème, c'est pareil !).

J'ai pris le mixer, car pour mélanger tout ça, pas très simple, pour obtenir une pâte homogène. J'ai ajouté les 2 oeufs et le reste de la farine. 

Je me suis dit que banane et chocolat devraient faire bon ménage, alors j'ai aussi ajouté la moitié d'un sachet de carrés de chocolat... 

banana bread

J'ai enfourné dans le four, et vu qu'il fallait environ 55 à 60 minutes de cuisson, je me suis mise à faire tout autre chose !

Au bout de 50 minutes de cuisson, une lame de couteau ressortait avec encore toute la masse pas cuite du tout.... du coup, j'ai un peu augmenté à 180°C pour terminer la cuisson les 10 dernières minutes....

il a belle allure, dans le four, non ?

il a belle allure, dans le four, non ?

Après un léger refroidissement, trop léger, je pense, vu le résultat... j'ai renversé le gâteau sur une plaque faite même, que vous admirerez au passage sur les photos, c'est les dernieres pièces que j'ai faite chez K.... 

elle est pas belle, ma plaque à gâteau ??
elle est pas belle, ma plaque à gâteau ??

elle est pas belle, ma plaque à gâteau ??

j'ai gouté, même tiède, même froid, et bien, c'est bon... le goût de banane n'est pas trop prononcé, j'avoue que je craignais ce résultat, mais non, franchement, c'est bien !

La croûte est croquante comme j'aime dans les cakes, l'intérieur est assez moelleux, et je pense que j'ai fait le bon choix avec les carrés de chocolat !

banana bread

la recette originale, vous la trouverez chez Marmiton, et je la referais surement, je me demande même si je ne vais pas faire exprès maintenant d'acheter trop de bananes !

 

allez, bon appétit à tous !

Voir les commentaires

Publié le 27 Mars 2014

je fais beaucoup moins de pâtisseries qu'il y a quelques années. Avant, j'étais une fan de pâtisserie, j'avais plein de moules à gâteaux, je me lançais dans des réalisations de fou... ouais, enfin, je n'étais pas comme ceux qui actuellement font des concours de cuisine, mais bref, j'aimais.... et puis, j'ai moins eu l'occasion de régaler le monde, alors j'en ai moins fait, mais j'aime toujours !

En Suisse, nous avons notre BB aussi. Mais elle n'a rien à voir avec BB qui aime les animaux. BB Suisse aime la cuisine. "Elle" prépare des recettes, et invente des ustensiles qu'elle arrive à nous faire croire indispensables, comme ce hachoir à oignons que j'ai dans un tiroir, bien rangé, car je vais plus vite avec un couteau pour hacher mon oignon, et en plus je perds moins de temps à nettoyer mon couteau et ma planche que ce machin très très coupant par ailleurs.

Cet hiver, BB nous a proposé un moule à bouboules. Je l'ai commandé, bien reçu, mais je n'avais pas encore eu l'occasion de m'en servir, je me suis lancée hier...

et j'ai choisi de commencer par des bouboules au chocolat...

allez, des images....

bouboules

et maintenant je vous fais saliver ou pas ?

donc, il vous faut : un moule à boule, le mien vient de chez Betty Bossi (la BB suisse...) et puis aussi 70 g de chocolat noir, 40 g de beurre, 50 g de sucre, 1 pincée de sel et 2 oeufs. Mais encore : 70 g de farine, 70 g d'amandes moulues, et 3/4 de cuiller à café de poudre à lever.

 

J'ai commencé par mettre le beurre et le chocolat dans un saladier et je l'ai placé au micro-onde à toute petite puissance pour que tout ça fonde et j'ai touillé pour que ça se mélange bien. J'ai ajouté le sucre, et quand le mélange est un peu tiédi, j'y ai ajouté presque 2 oeufs, en en éclaffant un sur le plan de travail... mais là, vous n'êtes pas obligés de faire comme moi !

ensuite, on ajoute les éléments secs, et on touille encore. 

 

Puis, on garnit le moule à bouboules, délicatement.....

bouboules
bouboules
bouboules

et là vient la partie délicate de la chose. On ferme le moule. Sur la notice, il est écrit : "Poser le couvercle et bien presser tout autour afin qu'il ferme correctement"

 

Facile !

 

J'ai posé le couvercle en faisant coincider les bouboules, et j'ai bien presser tout autour. 

Et j'ai enfourné. Au milieu du four préchauffé à 180°c. 15 minutes.

 

Et à la sortie du four....

tadam....

bouboules
bouboulesbouboules

mais ! toutes les bouboules ne sont pas des bouboules !

Il y a des intruses là-dedans !

 

Ouais, ben, la prochaine fois, je ferais attention en fermant le moule !

on dirait un peu une mouche !

on dirait un peu une mouche !

bref, hormis l'aspect esthétique.... mais c'est bien bon, ces bouboules de BB...

Voir les commentaires

Publié le 26 Mars 2014

après ces péripéties, qui ne sont pas finies, mais le fait de savoir ma mère en sécurité m'a enlevé un poids, j'ai un grand besoin de repos, de détente, de penser à moi.

alors je me suis fait un programme détente, qui inclus du tricot, un passage aux Bains, une virée à Ikea, une séance de fabrication de décorations printanières chez Aulde à Maracon, pour finir dans la maison du Jura, avec des amis, nous allons poser les plinthes, finir de vider la grange du voisin et passer de bons moments...

comme je sais qu'il y a une grande curieuse qui me suit, et qui aimerait savoir ce qu'il y a en gris anthracite sur mes aiguilles numéro 5, je vais mettre un indice...

oui, je sais, je suis une saucisse.... ;-)

oui, je sais, je suis une saucisse.... ;-)

je ferais bien aussi un peu de couture, mais la machine à coudre est depuis dimanche occupée par un nouvel habitant, le gros chat noir, qui a miaulé tout le trajet, pour venir se cacher derrière la machine, et guetter ce que fait l'autre chat.

Il y a quelques bagarres, mais je pense que d'ici quelques jours ils se tolèreront ou s'adoreront, on ne sait pas...

Dans le dernier Burda, ou dans le couture facile, j'ai repéré plusieurs modèles, ma foi, qui me tentent vraiment... j'espère que je peux bientôt rétablir l'accès à ma machine...

repos

et avant de vous laisser pour aller enfin me doucher, je tiens à vous remercier pour vos messages tous sympathiques qui m'ont fait chaud au coeur. Ma famille étant quasi inexistante (pourtant, il y a du monde !) je suis heureuse d'avoir une belle famille de coeur, et à toutes, un grand grand merci....

Voir les commentaires

Publié le 15 Mars 2014

Je suis bien moins présente actuellement. Pas que je ne fasse rien, mais je suis plutôt préoccupée.

Ma maman, la sportive, la dynamique, a la maladie d'Alzheimer. Et son état se péjore. Au point qu'elle ne va plus pouvoir vivre seule dans son appartement, avec le gros chat noir et les plantes qu'elle soignait si bien autrefois.

Depuis quelques temps, je vais plus près d'elle sans qu'elle s'en souvienne, je lui remplis son frigo, en me battant souvent, trop souvent, contre des personnes qui ne voient pas, qui ne veulent pas voir, dans quel état elle est actuellement.

Alors, ce n'est pas facile. Ce n'est déjà pas simple de voir ses parents partir, mais là, je me sens bien seule pour assumer tout ça.

Demain je me rend auprès d'elle, pour préparer son départ. Elle va entrer à l'hôpital, et je l'espère (et je vous promets que ça me coute de l'écrire comme ça) qu'elle ne reviendra plus chez elle, c'est trop dangereux pour elle, c'est trop de soucis pour moi. Je lui souhaite de trouver sur son chemin des personnes motivées et compréhensives qui lui facilitent la voie, et lui permette un quotidien sans embûches.

ce n'est pas toujours facile

sa jolie robe, blanche à pois rouges, c'est une de celles qu'elle avait faite elle-même, elle avait une formation de couturière, je crois bien que je l'ai encore. 

Allez, p'tit  mère, ça va être dur, mais ça va être bien... 

Voir les commentaires

Publié le 26 Février 2014

j'ai eu la chance d'assister hier soir avec mon amie MF à une représentation formidable. C'est un spectacle, acrobatique, drôle, poétique, avec 4 jeunes hommes en costume qui s'amusent sur un plan incliné plus ou moins, qui jonglent, font des saut périlleux, du karaté virtuel, avec des effets... pas facile à raconter, alors une vidéo illustrera bien mieux et vous comprendrez mieux....

un spectacle de Aurélien Bory, qui est né en 2003, et depuis tourne, tourne, plus de 300 représentations, et c'est un régal !

Une autre représentation ce soir, et c'est complet !

alors profitez bien de la vidéo !

Voir les commentaires

Publié le 20 Février 2014

J'aime bien les classiques, et ce soir, je vais voir un Grand classique, de Molière, à Equilibre, et m'en réjouis...

c'est une création de cette année, du théâtre de Carouge, qui a reçu de bons échos...

le malade imaginaire
le malade imaginairele malade imaginaire

mais là pour l'instant, je me réveille émerveillée, après une soirée à faire de la raquette, manger une fondue, puis redescendre de nuit par la piste pour nous tous seuls, avec devant les yeux le sublime paysage nocture de la région, et la neige illuminée  par les lampes dansantes des frontales... quelle belle soirée !

et voilà, c'est vendredi matin, le spectacle est terminé, et il était de grande qualité.... Modernisé, une mise en scène dynamique, des acteurs tous épatants, un beau moment de plaisir, tant nous avons ri durant cette pièce... 

et malgré le temps, cette pièce reste bien d'actualité...

 

mardi, toute autre ambiance, je suis invitée à aller voir Plan B, est-ce de la danse, de l'acrobatie ? je vous le dirais plus tard...

Voir les commentaires

Publié le 2 Février 2014

Vous vous souvenez peut-être que j'ai un stock de laine, et que je tente de l'épuiser quelque peu.

J'ai de la laine achetée en son temps… avenue Henri Barbusse, au magasin Pingouin, j'étais bonne cliente… c'était les soldes, et j'en ai acheté, et acheté… en noir, en blanc, en fuchsia. Et malgré mes efforts, seule la noire a été entièrement utilisée. Un pull, un boléro… Pour la fuchsia, j'ai fait un pull à ma mère, le genre de pull qu'on ne met que quand il fait grand froid et qu'on a un anorak surdimensionné tellement le pull est épais… (idem pour le pull noir, d'ailleurs, il va bientôt arriver dans la maison du Jura, il y sera surement plus utilisé que dans le bas de mon armoire à habits…) Pour la blanche… après un col de La Droguerie (je me demande bien si je vous l'ai montré, je vais rechercher…) je me suis dit qu'un de ces grands cols, ce serait pas mal. ça tient bon chaud au cou, et c'est un accessoire sympa. J'ai fouiné sur le net, et ai trouvé mon bonheur ici, chez Bee Made.

 

Avec des aiguilles de bonnes tailles, ça va assez vite, puis j'ai fermé le cercle, et j'ai fait une photo.

un grand col tricoté

puis j'ai testé la chose... 

un grand col tricoté
un grand col tricoté

et là, je me suis dit que vraiment, j'aurais bon chaud !

Le point est sympa, facile à faire et à retenir, et il fait un bel effet : 2 mailles endroit, 1 maille envers... et c'est tout !

 

Merci à Bee Made pour le tuto...

 

Et pour épuiser encore un peu le stock, je récidive avec un col tout au point de riz, même laine, et comme il n'y a rien à compter, ça va mieux que le point ajouré de l'autre projet...

Voir les commentaires

Publié le 1 Février 2014

un clic sur les photos pour les voir mieux
un clic sur les photos pour les voir mieuxun clic sur les photos pour les voir mieux

un clic sur les photos pour les voir mieux

Cette fois, je vous emmène au cinéma, pour un film, poétique, magnifique, on part en Inde.

Et on rejoint Ila, une jeune femme qui après avoir envoyé sa fille à l'école, prépare la gamelle pour son époux. Une pincée d'épice préparée par la voisine, Auntie, les recettes authentiques, et hop, la gamelle part, avec tant d'autres, jusqu'au bureau de son mari. Transportée à vélo, en train, sur la tête des porteurs, elle arrive pour le repas. Le système est infaillibre, les chercheurs de Harvard sont formels. 

Mais là, il y a une erreur. cette gamelle arrive et est maintenant dans les mains de Saajan, un comptable consciencieux, veuf, pas très sociable, mais fin gourmet. S'en suit un échange épistolaire entre ces deux personnages, seuls dans la vie pour d'autres raisons, qui échangent et partagent enfin. Avec pudeur, avec retenue, ils se livrent, et attendent avec impatience pour l'un la gamelle pleine, pour l'autre la gamelle vide.

vous cliquez sur les photos pour les voir en grand...
vous cliquez sur les photos pour les voir en grand...
vous cliquez sur les photos pour les voir en grand...
vous cliquez sur les photos pour les voir en grand...

vous cliquez sur les photos pour les voir en grand...

Bien filmé, on plonge dans l'Inde, pas celle de Bolliwood, celle de la réalité, les acteurs sont beaux, beaux dans leur simplicité et leurs sentiments, c'est magnifique, c'était un pur moment de bonheur.

Un moment magique, je vous recommande.. 

the Lunchbox

Voir les commentaires

Publié le 1 Février 2014

oui, triste nouvelle ! c'est le titre d'une pièce de Ionesco, que je vais voir ce soir à Equilibre, avec Michel Bouquet.

Changement de style depuis mercredi, je m'attend à un grand moment de théâtre, le contraire me décevrait...

Le roi se meurt

En attendant ce soir, commissions, rangement, cuisine, tricot, ou bien même... couture ? ça fait si longtemps que mes tissus sont au repos.... pourtant les idées ne manquent pas, et à cause de Pinterest, elles sont bien épinglées. C'est un magnifique piège, on cherche une idée, qui en entraîne une autre, puis on passe plus de temps à chercher de nouvelles idées qu'à les réaliser... Reste plus qu'à choisir !

Voir les commentaires