la répétition générale

Publié le 19 Mars 2008

et oui.  Le grand moment approche ! ça se sent, la tension monte chez le chef, il engueule tout le monde... Ce n'est qu'une fois que l'oeuvre est joué dans son entier qu'il relâche la pression, et agit mieux, pour nous. Par exemple, il nous dit qu'on n'est pas parti dans le bon temps, mais vu les gestes qu'il faisait... ça ne pouvait pas jouer !

Bref, mardi soir, Payerne. Il fait froid, presque autant dedans l'abbatiale (superbe) que dehors. Le podium est trop petit, on est cugné, comme ça on se tient chaud ! On n'entend pas nos collègues chanter.  Les sons résonnent. Et ben, pas de superbes  conditions....

Pour ma part, je n'arrivais pas à me concentrer, je repensais à l'entretien avec cette brave dame de la compagnie d'assurance, je n'arrivais pas à prendre de la distance, et je crois que ça, c'est vraiment une conséquence du Burnout. L'hypersensibilté est ressortie à 100%. Je me suis aperçue aussi de l'hyperstimulation qu'un choeur peut produire sur moi... rien n'est plus comme avant.

Cette répétition générale s'est tout de même bien passée, il était content (je parle du chef, bien sur...) et le premier concert est ce soir.  Comme on craint d'avoir froid à Genève, je ne sais pas si je vais pouvoir étrenner ma blouse toute fraîchement cousue...

Rédigé par la Zette

Publié dans #zette papote

Repost 0
Commenter cet article