retrouvailles...

Publié le 3 Janvier 2012

oui, oui, heureux évènement chez la Zette !

 

De grandes et émouvantes retrouvailles viennent d'avoir lieu !

 

Je sens que vous voulez une explication...

 

Zette a eu durant de longues années la bougeotte... déjà à Lyon, elle a usé 3 appartements en cinq ans. Puis elle est partie s'installer en Suisse. 

 

"au pays de Heidi, comme dans tous les pays, 

on s'amuse, on pleure, on rit,

il y a des méchants et des gentils,"

 

Zette s'est installée d'abord de l'autre côté de la Sarine, en Argovie, et là elle a usé 2 chambres du personnel et 1 très joli appartement situé dans une île,

 

si, c'est vrai !

 

une île sur l'Aare, évidemment, tout de suite, ça fait moins chic et exotique, mais bon, la Suisse si ça fait toujours chic, ça n'a jamais fait bien exotique...

 gosgen maison

petite remarque : sur la photo, la Zette et son chien sont au balcon... si, si !

Puis elle est allée de l'autre côté de la Sarine, je veux dire, par rapport à là où elle venait, donc elle est arrivée à Fribourg, et là, elle a usé 1 chambre du personnel et 1 très joli appartement bien douillet, un peu petit, mais douillet.

 

Puis elle est repartie de l'autre côté de la Sarine, mais pas tout à fait, car elle était en territoire bilingue, elle travaillait à Bienne, et là elle a emménagé dans un bizarre mais formidable appartement au bord du lac de Bienne, avec vue directe sur l'île Saint-Pierre, trop la classe, la terrasse, elle était trop grande, même que jamais elle a pu s'y tenir tout un après-midi tellement il y faisait chaud, et là, me direz-vous, ça redevient tout de même exotique ! 

 

Puis elle est repartie de l'autre côté de la Sarine, c'est à dire qu'elle est revenue s'installer en terre fribourgeoise, et là elle a usé deux appartements avant de se fixer dans son domaine actuel, où elle songe à rester, car elle croit qu'elle ne l'a pas encore assez usé. Il faut dire que c'est un beau domaine, et pour l'instant...

 

Le décor est maintenant planté. La disparition de la chose a eu lieu lorsqu'elle a quitté l'île. Et si elle compte bien, ça fait 18 ans. 

 

Elle a quitté l'île et son merveilleux 3 pièce pour une chambre rikiki, et elle a donc emballé plein de choses, qu'elle a déposé chez papa et maman de Zette, qui ont un grand garage mal rangé. 

 papa et maman de Zette

sur cette photo, c'est papa et maman de Zette fiancés en shorts.

Sportifs, les parents.

Tiens, j'avais jamais remarqué que papa de Zette avait une tige dans le dos.

Lorsqu'elle est revenue de l'autre côté de la Sarine, elle a eu de nouveau de la place et est allée prendre les cartons dans le garage mal rangé de papa et maman de Zette, et elle les a presque tous ouverts. Tous, sauf 2, sur lesquels il était écrit :

"maisons"

la Zette a été pendant plusieurs années une collectionneuse obsédée de maisons miniatures. Elle en possède plus de 100. Mais bon, ça prend de la place, une collection, et là, bof, la terrasse était grande mais tellement ensoleillée et pas couverte que ça valait pas la peine de ruiner la collection.

 un peu comme ça

ça, c'est pour se faire une idée de la maison miniature...

Donc, 2 cartons sont restés fermés. Ils ont faits plusieurs déménagements fermés. Ils ont pris place dans un recoin, dans une cave, dans un galetas, puis de nouveau dans une cave. 

 

Ce soir, la Zette a décidé de se remettre à la peinture sur bois. Elle va chercher son matériel à la cave. Après avoir fouillé la cave et s'être couverte de toiles d'araignées, elle se dit qu'il serait peut-être temps de jeter un oeil à cette collection, car en fait, elle n'avait pas du tout retrouvé sa peinture, elle avait retrouvé plein de vieux chenis, et elle se disait que, définitivement, il fallait qu'elle organise un gros mais gros mais très gros voyage à la déchetterie. Elle ouvre le premier carton, et trouve plein de petites maisons. Elle déplace ce carton et s'arcboute pour sortir le deuxième carton. 

 

Surprise !

Dans ce carton, ma foi assez volumineux, se trouvent deux cartons plus petits !

Si, si !

Elle ouvre le premier carton.... le suspense est intense.... 

encore des maisons miniatures !

Pff, tout ça pour ça !

elle se retourne, se fait une élongation en posant délicatement le carton sur un autre carton branlant et fait vite une petite prière, car personne ne sait qu'elle fait des fouilles archéologiques à la cave. Qui va retrouver son cadavre ? qui nourrira le chat ?

courageusement, elle se saisit du deuxième carton, elle lutte terriblement avec le grand carton qui ne veut pas la laisser s'emparer du dernier carton. 

Enfin, le carton vient à elle, la Zette manque tomber à la renverse. Elle sue à grosses gouttes. La situation est lamentable dramatique.

Elle tire sur le scotch, vieux de 18 ans, qui n'oppose aucune résistance, et enfin le carton s'ouvre. Et là, Zette constate, émerveillée, que ce ne sont pas des maisons miniatures.

Non.

Si, puisque je vous le dis ! j'y étais, mince.

Dans une première boîte, en bois, des savons d'invités. La Zette avoue qu'elle n'a aucun souvenir de cette boîte là.

Puis apparait devant ses yeux abasourdis (si, si, ils étaient abasourdis. On va dire que c'est une licence poétique) la chose qu'elle avait emballé il y a 18 ans, et que depuis elle a cherché frénétiquement, d'une part dans le garage mal rangé de papa et maman de Zette, mais aussi dans la vieille maison du Jura.

Allez, je vous montre en image.

 émouvantes retrouvailles !

je l'ai retrouvé !

oui, c'est un chauffe plat... à bougie... 1

Vous l'avez bien mérité si vous avez lu jusque là ! et cachez votre joie et votre bonheur, s'il vous plait, un peu de décence, tout de même.

Voilà, vous venez de partager avec la Zette un grand moment de pur bonheur  et de total délire, il faut bien l'avouer.

Et ça fait un peu séance nostalgie par la même occasion. La Zette s'est plongée dans des cartons (oui, de nouveau, ça doit être une manie, chez cette fille !) de photos et en a scanné quelques unes, et d'ailleurs, elle a une idée qui lui trotte dans la tête...

Rédigé par la Zette

Publié dans #zette papote

Repost 0
Commenter cet article